Au service des Lunellois !


Vote du taux des taxes à Lunel : le Maire désavoué par le Conseil municipal !

Communiqué de Guillaume Vouzellaud, Conseiller municipal de Lunel

Hier soir, le bon sens et la responsabilité l’ont emporté sur le laisser-aller fiscal qui plombe Lunel depuis plus de trente ans.

Chaque année, le Conseil municipal maintien en effet des taux de taxes locales[1] particulièrement élevés devenus insupportables pour les Lunellois. Cette année encore, le maire a proposé de reconduire ces taux prohibitifs pour 2019.

Mais cette année, quelque chose a changé.

Les cinq élus du Rassemblement National ont enfin été entendus. La moitié des élus de la majorité (13 sur 26) se sont joints à nous pour refuser de continuer le racket fiscal des Lunellois. C’est donc par 18 voix « contre » que la délibération du Maire a été rejetée.

Quel camouflet pour Claude Arnaud, mais quelle inconsistance de la part des frondeurs qui ont soutenu pendant des années toutes ses décisions budgétaires et financières !

Il était temps ! Car voilà des années que je dénonce avec régularité la pression fiscale anormalement élevée[2] que la majorité municipale fait subir aux contribuables de Lunel. Les taux des prélèvements locaux sont en effet parmi les plus élevés de France et de l’Hérault.

Augmentés de 3% entre 2002 et 2005 par la majorité, ils n’ont plus baissé depuis[3], alors que d’autres communes du pourtour méditerranéen, gérées par des maires RN[4], sont parvenues à les réduire.

Est-ce l’approche des élections municipales qui a poussé une partie de la majorité à mettre Claude Arnaud en minorité ? Je préfère plutôt croire que c’est la constance – saluée par le maire lui-même – avec laquelle nos élus défendent les solutions de bon sens du Rassemblement National, qui ont permis ce revirement.

Grâce à ce succès, les impôts locaux devraient enfin baisser pour la première fois dans l’histoire de notre commune !

[1] Il s’agit de la taxe d’habitation (TH), de la taxe sur le foncier bâti (TFB) et de la taxe sur le foncier non-bâti (TFNB).

[2] 39,10% sur le foncier bâti, le 2e plus élevé de l’Hérault.

20,94% pour la taxe d’habitation (sans compter les 10,9% de la CCPL), parmi les 5 taux les plus élevés du département.

[3] La Chambre Régionale des Comptes l’a également observé et analyse que « depuis plusieurs années, la stratégie fiscale de la commune repose sur une stabilité de taux élevés (depuis 2004) et une croissance continue des bases. Les taux sont plus élevés que ceux de la strate de référence ».

[4] Béziers :                                                                          Beaucaire :                                          Fréjus :

– Taux de TH : 19,53 %                                    – Taux de TH : 14,35 %                                 – Taux de TH : 14,34%

– Taux de TFB : 26,54 %                                  – Taux de TFB : 26,05 %                               – Taux de TFB : 20, 45%

– Taux de TFBN : 60,06 %.                              – Taux de TFBN : 52,10 %.                           – Taux de TFBN : 30%.

 

Lire l’intervention de Guillaume Vouzellaud, Conseiller municipal de Lunel, sur le vote des taux des 3 taxes ménages pour 2019 lors du Conseil municipal du 27 mars 2019 Lire la suite


Pour la défense de nos traditions !

Intervention de Guillaume Vouzellaud, Conseiller municipal de Lunel, au sujet de la convention avec la LPO lors du Conseil municipal du 27 mars 2019

Monsieur le Maire,

Que la ville de Lunel, en partenariat avec l’Office de tourisme, développe l’aspect pédagogique de l’arboretum nous semble être une très bonne chose. Que la ville de Lunel veuille mettre en valeur notre patrimoine naturel, rien de plus louable.

Pourtant, je ne comprends pas cette délibération. Je ne comprends que la municipalité cède à la demande de la LPO de faire de l’arboretum son refuge. En effet, dans une ville qui s’honore de défendre les traditions – notamment les traditions taurines – je ne comprends pas cette convention avec la LPO.

En effet, la LPO est par principe – par idéologie devrais-je plutôt dire – opposée à toutes les traditions : à la chasse bien sûr, qu’elle soit traditionnelle comme la tendelle, à la billebaude également – en Camargue ou en garrigue – mais aussi à nos traditions tauromachiques, comme la corrida, puisque son président Allain Bougrain Dubourg est signataire du manifeste abolitionniste du CRAC (COMITE RADICALEMENT ANTI CORRIDA). Lire la suite


Compte Administratif 2018 : une prévision défaillante !

Intervention de Guillaume Vouzellaud, Conseiller Municipal, sur le Compte Administratif 2018 de la ville de Lunel lors du Conseil municipal du 27 mars 2019

Monsieur le Maire,

Ce compte administratif (CA) 2018 fait apparaître une différence importante entre la prévision que l’on a votée en décembre 2017 lors du Budget Primitif et la réalisation votée aujourd’hui avec le Compte Administratif. Rassurez-vous, je ne parlerai pas d’insincérité puisque nous avons bien vu passer les DM l’an dernier, mais quand même d’une erreur de trajectoire prévisionnelle de 8 millions 400 mille euros en plus, représentant 15,6% du BP.

Ainsi, le Budget primitif était évalué à 45 462 000,00 au BP… Il sera finalement de 53 844 479,27, sans compter les 4 834 560,00 de reste à réaliser. La différence est énorme et les restes à réaliser également.

Les recettes globalement sont en hausse de 3,7% par rapport au CA 2017.

Comme d’habitude, le produit fiscal par habitant a continué à augmenter, de +1,5% plus exactement. Ainsi, le produit fiscal par habitant s’établit à 668 euros par habitant à Lunel alors qu’il n’est que de 628 euros par habitant pour les autres communes de la même strate.

Mais, sur les 26 263 habitants que compte notre ville, tous ne paient pas d’impôts. Ainsi, par exemple, la taxe sur le foncier bâti représente 2 278,60€ par foyer fiscal imposable[1] à Lunel. Le chiffre de 2 278,60€ pour le seul foncier bâti représente mieux la réalité de l’impôt que paient les contribuables lunellois.

Résultat de ces ratios et de ces moyennes : vous surimposez, de façon évidente, les quelques Lunellois qui paient des impôts locaux ! Lire la suite


Vive la Nation !

Tribune de Lunel fait Front parue dans le Lunel Infos de février-mars 2019

Les cahiers de doléances ont permis d’alimenter le débat des États Généraux voulu par Louis XVI. Depuis la fin 2018, un cahier de doléances est ouvert en mairie pour nourrir le « grand débat ». L’analogie est frappante.

De même, en Europe, les peuples se réveillent. Gageons qu’en France, ce réveil va sonner l’heure de :
– la fin des privilèges pour les immigrés (discrimination positive)
– le renouveau de la démocratie (proportionnelle aux élections et referendum d’initiative populaire)
– la baisse des impôts et taxes.

Car pour le matraquage fiscal, la France est aussi championne du Monde. A Lunel, le Maire maintient des taux d’imposition anormalement élevés depuis 15 ans, après les avoir lui-même augmentés les 3 premières années (2e taux le plus élevé de l’Hérault pour la taxe sur le foncier bâti).
Ça suffit… On arrive !


Non à l’accueil de clandestins !

Tribune de Lunel Fait Front parue dans le Lunel Infos de janvier 2019

Le 7 novembre 2018, le Préfet de l’Hérault a autorisé la création à Lunel –  par extension d’ELISA – d’un centre d’accueil de clandestins de 30 places.

Interrogé par Julia Plane en Conseil municipal, le Maire a déclaré ne pas être informé de cet arrêté !

Il n’a pas pu répondre à nos questions (quand, qui, où, comment…)

Or, Lunel est fragile à cause de taux de chômage et de pauvreté records. Elle est aussi convalescente d’un communautarisme radicalisé et de sa mauvaise image.

Lunel doit envoyer un signal fort contre l’immigration clandestine et l’insécurité dont elle souffre depuis trop longtemps. Sécurité et modération Fiscale sont les pré-requis indispensables au développement économique !

Nous avons demandé que la Ville poursuive au tribunal la décision du Préfet. Le Maire s’y est engagé. Nous y veillerons.

A l’an que ven !

IMG-1073


Lunel : une ville sur-imposée !

Intervention de Guillaume Vouzellaud, Conseiller municipal de Lunel, sur les orientations budgétaires 2019 lors de la séance du Conseil municipal du 19 novembre 2018

Ce débat d’orientations budgétaires est une exigence démocratique. Nos concitoyens doivent consentir à l’impôt au moins une fois par an. Pour ce faire, l’impôt doit être juste, il ne doit pas être confiscatoire et il doit être employé à bon escient. La manifestation des « Gilets Jaune » du 17 novembre, manifestation qui se poursuit, est là pour nous le rappeler, pour rappeler que le taux de prélèvement obligatoire dans notre pays est l’un des plus élevés au monde (supérieur à 45% du PIB). Il n’est plus supportable. Vous avez beau le nier à chaque fois que j’en parle ici, Monsieur le Maire, mais c’est pourtant une réalité depuis le septennat de Giscard et son projet global de « libéralisation » de l’économie française.

Les penseurs libéraux ont rêvé un monde globalisé. Les libéraux politiques ont donc construit une maison commune : « l’Union Européenne ». Une maison sans porte ni fenêtre, une maison qui ne protège plus et une maison qui ne réchauffe pas.
« Et en même temps », les hommes politiques français n’ont cessé, malgré les avertissements prémonitoires du candidat Giscard pendant sa campagne de 74, d’alourdir les prélèvements obligatoires. Comment pourrions-nous être compétitif aujourd’hui dans cette compétition mondiale puisque depuis des décennies, vos amis libéraux nous ont surchargés d’impôts et de taxes. Et aujourd’hui, écoutez, la révolte gronde ! Lire la suite