Au service des Lunellois !

Julia Plane : « On ne fait pas d’un âne un cheval de course… »

MeetingAliot

044Discours de Julia Plane lors du meeting avec Louis Aliot à Lunel le 16 mars 2014

Lunelloises, Lunellois, chers amis,

Bienvenue à vous tous, bienvenue à notre meeting, une semaine avant le premier tour de ce scrutin.

Je suis très heureuse d’accueillir aujourd’hui Louis Aliot, tête de liste aux élections européennes sur le grand Sud-Ouest, ici, dans la cité pescalune, capitale de la petite camargue, 4e ville du département de l’Hérault, ville de traditions, ville d’art et d’histoire, si magnifique et pourtant si oubliée et si méprisée par les pouvoirs publics et les élus de cette commune, de ce département et de cette région.

Je voudrais tout d’abord vous présenter l’ensemble des colistiers de Lunel Fait Front et remercier les têtes de listes présentes aujourd’hui qui se battent avec courage et détermination dans leurs communes respectives de l’Hérault.

Dès le mois de mai, je vous annonçais qu’il y aurait bien une liste FN à Lunel. Depuis, vous avez pu suivre notre campagne sur notre site lunelfaitfront ou sur Midi-Libre.
Ainsi, vous avez pu vous rendre compte que nous avons été les premiers à déposé notre liste en Préfecture, liste de qualité dont je suis fière, 53 ans de moyenne d’âge. La plus jeune, Laura Gabarri, a 18 ans, elle est étudiante. Le plus expérimenté, Monsieur BOURGUELAT est architecte retraité et affiche, bon pied bon œil, 85 ans. Toutes les classes d’âge, tous les quartiers et toutes les professions sont représentées au sein de notre liste qui est à l’image de notre commune.
Vous avez également pu vous rendre compte que nous avions occupés le terrain : un nombre d’adhérent multiplié par trois en moins d’un an, 4 vagues de documents sur l’ensemble des 11000 foyers Lunellois, deux tournées de commerçants, une quarantaine de distribution de tracts sur le marché, des centaines de coup fil et de rendez-vous, des passages radios et télévision, des dizaines d’article de presse et plus de 3000 affiches collées sans compter notre présence sur internet et les réseaux sociaux.
Vous avez pu enfin vous rendre compte que pour porter notre voix encore plus haut, toujours plus fort, les plus grands noms de notre mouvement n’ont pas hésité à venir nous soutenir. Je veux parler bien évidemment de notre Président d’Honneur, Jean-Marie Le Pen qui a inauguré en septembre dernier notre permanence mais aussi de notre député de petite Camargue Gilbert Collard, de Jacques Colombier, Membre du Bureau Politique du Front National et très récemment de Julien Sanchez, Conseiller régional de Languedoc-Roussillon et tête de Liste à Beaucaire accompagné de Yoann Gillet, tête de liste à Nîmes.
J’espère que l’ensemble de ses personnalités vous ont convaincu et particulièrement Julien Sanchez et Yoann Gillet, tête de liste de moins de 30 ans « qu’aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années. »
Cette longue série de soutien se conclue aujourd’hui avec la venue de notre tête liste aux élections européennes pour notre grande région. Tête de liste également aux municipales à Perpignan, Vice-président en charge de la formation au Front National, Louis ALIOT.

Dans quelques minutes vous pourrez l’écouter s’exprimer ici à Lunel pour la 1re fois, l’entendre et ressentir sa sincérité, sa lucidité, sa combativité et son bon sens, qualités dont j’ai pu m’apercevoir dès 2005 lorsque celui-ci nous avait rendu visite dans l’Hérault à l’occasion de la campagne contre la constitution européenne.
Mais auparavant, j’aimerais vous parler de Lunel car c’est dans ce cadre que je prends la parole devant vous.
Les élections étant désormais dans 7 jours, il est plus que temps de regarder objectivement et sans œillères notre ville et de chercher qui propose les meilleures solutions pour elle.

Lorsqu’on la regarde, on constate d’abord que depuis tant d’années, notre ville subit la mauvaise gestion des socialistes puis celle de Claude Arnaud, élu avec l’UMP puis chassé de son propre parti.
Ces gens, qui ont le culot de se représenter aujourd’hui, ont en effet tour à tour géré la ville depuis 20 ans.
Ce sont eux qui ont laissé s’installer dans notre ville le communautarisme, les incivilités, la drogue, laissé partir les commerces, mourir le cœur de ville, laissé fuir les touristes, effrayés par la mauvaise image de Lunel que nos élus par leur inaction, leur lâcheté, leurs compromissions et leur incompétence ont eux-mêmes contribué à façonner.
Alors ce maire sortant et bientôt sorti , je ne vous en parlerai pas plus que cela. Il n’est plus crédible aujourd’hui. son bilan parle pour lui et chaque voix portée sur sa liste sera une voix perdue pour l’avenir et pour la reconstruction de Lunel.
Sur la fiscalité, Claude Arnaud a augmenté de 20% les impôts en 13 ans en maintenant des taux prohibitifs. Sur le chômage, il avait promis un taux de chômage de 10% à la fin de son mandat, nous en sommes à 21%. Sur la sécurité, les effectifs réelles engagés sur le terrain aujourd’hui en 2014 sont exactement les mêmes qu’en 2000. Oui, Claude Arnaud a échoué sur la sécurité, sur l’emploi, sur la fiscalité.

Je vous demande d’en prendre conscience et de le faire comprendre autour de vous. Quelqu’un qui a été lâche, inactif et compromis par le passé ne peut pas changer du jour au lendemain.
On ne fait pas d’un âne un cheval de course surtout s’il a une montgolfière en guise de tête.
Passionné par ma ville, je le suis, car durant ces quelques mois de campagne intenses, j’ai pu acquérir l’intime conviction que tout n’est pas perdu dans cette ville, que tout n’est pas si sombre, que la plupart des Lunellois aiment leur ville et qu’ils ont envie de lui redonner un nouveau souffle. Ce nouveau souffle, c’est nous aujourd’hui. Car oui, nous pouvons encore sauver Lunel avec de la volonté.
Les pouvoirs d’un maire sont importants.
Certes, il n’est pas Ministre de la Justice et n’a pas le pouvoir de supprimer les lois laxistes de DATI et TAUBIRA qui laissent désormais les délinquants impunis.
Certes, il n’est pas chef de l’Etat et n’a pas le pouvoir de mettre des frontières autour de sa ville.
Mais s’il le veut, un Maire peut agir dans de nombreux domaines primordiaux. Maire Front National, avec des adjoints de qualité, j’agirai pour vous :

Sur la sécurité d’abord !
Car il est intolérable qu’en pleine rue commerçante en plein jour devant des caméras de vidéosurveillance des dealers règnent en maîtres au point de proposer au vu et au su de tout le monde de la drogue aux passants. Intolérable que ces caméras ne soient pas entretenu régulièrement, ni visionnées de façon continue puisque l’agent chargé de cela à quatre autres fonction à remplir en même temps.
Inadmissible aussi que des anciens ou des jeunes soient régulièrement agressés, verbalement et physiquement dans nos rues.
Elus à la Mairie de Lunel, nous porterons dans un premier temps de 35 à 50 les effectifs de la police municipale qui se concentrera sur ses missions de sécurité. Nous créerons également une brigade canine. La police municipale tournera 7j/7 y compris la nuit, et sera à votre service et par une présence dissuasive dans les rues à problèmes et les rues commerçantes, fera fuir les trafics hors de nos rues.
Nous rétablirons le dialogue républicain avec l’Etat et faciliterons les tâches de la gendarmerie. De même, par le biais du CCAS, nous n’hésiterons pas à couper les aides aux familles de mineurs délinquants afin de responsabiliser ses familles et de les contraindre à éduquer leur enfants.
Dans les premiers temps, le Maire et ses adjoints, officiers de police judiciaire, tourneront s’il le faut y compris la nuit pour faire respecter les arrêtés, les règles et les lois.
Mes chers amis, si la sécurité ne doit pas être un épouvantail électoral ni une promesse sans lendemain, elle doit nous permettre, une fois rétablie d’attirer des investisseurs et des touristes dans notre ville au potentiel exceptionnel… Rien ne pourra se faire à Lunel sans le retour de la sécurité, vous devez en être convaincus.
Oui, en rétablissant la sécurité, nous agirons sur le développement économique de notre ville et pourrons créer des emplois. Quel chef d’entreprise intelligent voudrait s’installer dans une rue où l’on deale, dans une ville à l’image si déplorable ? Personne. Quel touriste normal reviendra avec ses enfants dans une ville où il se passe ce genre de choses et où les pouvoirs publics préfèrent se voiler la face pour acheter la paix sociale et ne pas donner de consignes claires pour arrêter cela. Une ville où l’on a préféré laissé les petits caïds faire la loi et voir partir les honnêtes gens qui le pouvaient du centre ancien pour aller vivre à l’extérieur du centre ou s’en aller de Lunel.

Elu Maire, une fois la sécurité rétablie, j’agirai en véritable VRP pour aller chercher et attirer les investisseurs. Lunel est une des rares villes de 26 000 habitants à avoir aussi peu de commerces dans son cœur de ville. Nous devons reconquérir ces rues une par une et y ramener la vie économique, leur redonner un visage provençal et traditionnel conforme à leur environnement patrimonial et architectural. Pour cela, nous appliquerons le droit de préemption urbain afin de choisir les types de commerces qui s’installeront désormais dans un périmètre délimité intelligemment.
Pour cela, nous organiserons en lien avec l’association de commerçants des animations également car le monde attire le monde et nous proposerons aussi des solutions en matière de stationnement, insuffisant et sacrifié par les municipalités successives.
Pour aller chercher les investisseurs, les élus FN à la communauté de communes démontreront aux élus des 13 autres communes de la Communauté de Communes du Pays de Lunel l’intérêt de baisser le taux de la CFE (partie de l’ex taxe professionnelle), aujourd’hui supérieur à la moyenne nationale car lorsqu’un chef d’entreprise cherche un endroit où s’implanter, il compare les taux de la fiscalité et nous sommes dans ce domaine loin d’être compétitifs.
La fiscalité sera une de nos priorités. Il faut que cette CFE soit ramené vers la moyenne nationale. Nous nous battrons pour l’obtenir à la communauté de communes. Et, pour ce qui concerne les impôts des Lunellois, nous nous engageons à baisser les impôts de 2% tous les ans sur le mandat.
Nous gérerons en bon père de famille. Nous chercherons à faire des économies. Nous pratiquerons la mise en concurrence systématique et éplucherons chaque facture pour trouver des sources d’économie car l’argent de la ville c’est l’argent de ses habitants et il doit être utilisé convenablement. Songez que les vœux du maire ont coûté cette année plus de 40000 euros alors que la montant du compte de campagne sur un an remboursable par l’Etat, n’est que de 25000 euros. En trois heures, Claude Arnaud dépense plus que nous en un an.
Contrairement au mode de fonctionnement des municipalités précédentes, nous instaurerons une vraie démocratie participative. Le recours au référendum d’initiative populaire sera élargi afin que les vraies questions soient tranchées par les Lunellois eux-mêmes. Un cahier de doléances sera également installé en Mairie. Chaque Lunellois pourra y dire ce qui va et ce qui ne va pas dans la ville.

Ce cahier sera lu par le Maire qui transmettra à ses adjoints les doléances qui les concernent et s’assurera du traitement des demandes qui ressortent des compétences municipales. En matière de démocratie participative toujours, une boîte à idées sera installée à l’Hôtel de Ville car chacun, qu’il soit jeune, ancien, ouvrier, cadre, homme, femme, Lunellois de souche ou d’adoption, peut avoir de bonnes idées pour sa ville. Nous nous en sommes rendu compte lors de la distribution des questionnaires en octobre. Enfin, je recevrai en tant que Maire tout citoyen qui en fera la demande contrairement à ce qui se passe aujourd’hui.
Loin du sectarisme qu’on prête à tort au Front National, je donnerai à chacun sa chance. Ceux qui veulent entreprendre seront encouragés à le faire, quelles que soient ses origines. Un schéma de développement commercial sera mis en place afin que celle ville soit une ville plus rayonnante.
Nous nous battrons aussi pour la défense des services publics, qui disparaissent progressivement, chez nous comme ailleurs, alors que les impôts eux augmentent. Nous nous battrons pour cesser de déléguer à des entreprises privées des services qui coûteraient moins chers s’ils étaient assurés par la ville comme c’est le cas pour l’eau.
Être conscient des problèmes qui se posent à la ville. C’est déjà faire un pas important vers des solutions. Nos adversaires ne sont pas conscients des problèmes d’aujourd’hui ou plus grave ils les nient. Nous nous gérerons la ville vous l’avez compris avec bon sens.
Avec la gauche et l’UMP dissidente ou non, tour à tour à la tête de la ville, du département, de la région et de l’Etat, Lunel, 4e ville du département, a été une ville oubliée, une ville condamnée.
Aucun projet à rayonnement départemental ou régional n’a été créé dans notre ville. Peu de subvention, 5,65% très exactement, proviennent de la communauté de communes, du département, de la Région, de l’Etat ou encore de l’Europe. C’est à dire rien ou si peu. En fait, cette ville méprisée des institutions n’a jamais été gérée localement avec ambition, avec amour et avec passion.
Depuis que tout le monde a compris que le Front National pouvait ici l’emporter, les promesses vont bon train mais rappelez vous qu’elles n’engagent que ceux qui y croient. Cela fait trente ans que l’ils vous promettent monts et merveilles.
J’ai envie de dire à tous ces gens, c’est trop tard. Vous avez eu votre chance. Vous avez échoué gravement.
Laissez-nous faire. Le Front National lui, aime Lunel. Il tâchera de la faire aimer aux autres et de la redresser.
Donnez-nous notre chance.
La présence ici à mes côtés de Louis Aliot et de tous ceux qui sont venus me soutenir, a beaucoup fait parler de Lunel ces derniers mois.
Ce n’est que le début et, élus à la Mairie, nous ferons tout pour faire parler de notre ville EN BIEN pour changer de ce qui se passe.
Oui Lunel nous intéresse, oui nous voulons nous y consacrer, et mes élus et moi-même y travailleront 7 jours sur 7.
Le Front National à Lunel est aujourd’hui le premier mouvement politique de la ville. Avec 27% des voix Marine Le Pen était en tête au premier tour de la présidentielle dans notre commune. Depuis 2012, notre mouvement a gagné en crédibilité. Nous apparaissons aujourd’hui comme le recours.
Or, ici, à Lunel, l’UMP est divisé, il a candidat un officiel et un dissident. Le PS lui-aussi est divisé de l’intérieur avec une guerre (Dedieu-Barral contre Moissonnier) qui fait des morts et un autre candidat de gauche qui se réclame de Frêche.
Si vous ne voulez plus des mêmes caciques, des mêmes méthodes, si vous refusez le mépris et la suffisance, offrez-vous un Maire issu du Front National.
Je demande à tous les électeurs qui ne se reconnaissent pas ou plus dans l’UMPS de voter dès le premier tour pour la liste « LUNEL FAIT FRONT ».
Il nous reste 6 jours pour gagner.
C’est maintenant que nous devons agir !
Si vous partagez notre vision de ce que doit être Lunel, si vous avez envie qu’elle soit une ville plus sûre, plus vraie, plus rayonnante, aidez-nous, aidez-moi. J’AI BESOIN DE VOUS pour porter le message, pour convaincre.
Appelez votre famille, vos amis, vos collègues de travail et convainquez les de voter FN.
Battons-nous ensemble pour Lunel avant qu’il ne soit trop tard et, tous ensemble, invincibles nous relevons cette ville grâce à notre victoire.
Merci à mes colistiers et Merci à vous tous pour ce que vous allez faire pour nous mener vers la victoire !
Vive Lunel et vive le Front National !
Chers Amis,
Pour les élections européennes de juin 2014, il est aujourd’hui notre seul recours valable et crédible, LE seul recours qui fera enfin respecter notre identité, nos traditions et nous rendra notre souveraineté : j’ai l’honneur d’appeler à la tribune, Louis Aliot.

Auteur : Avec Julia Plane, Lunel fait front 2014

Candidate et tête de liste Front National (FN) et Rassemblement Bleu Marine (RBM) pour les prochaines élections municipales en 2014 à Lunel.

Les commentaires sont fermés.