Une nouvelle voix pour notre territoire !

A Lunel, le Front National s’engage clairement contre le terrorisme islamique

Groupe FN

Au premier plan et de gauche à droite : Lucienne Ritzo – Julia Plane et Isabelle Buffet. Au second plan : Claude Chabert – Guillaume Vouzellaud et Jean-Louis Pelletier, ancien élu

Communiqué de presse des Conseillers municipaux du Groupe « Lunel Fait Front »

Contrairement aux paroles du Maire de Lunel lors des vœux de nouvel an, nous ne sommes pas tous des « Pescalunes » au moins du point de vue de l’identité citoyenne et culturelle.
Preuve en est, six Lunellois sont tombés en Syrie pour l’Etat islamique mais ils ne sont pas morts pour la France. Pourtant, la mosquée de Lunel a prié pour eux alors qu’elle n’a ni prié ni rendu hommage à Hervé Gourdel exécuté par des djihadistes.

Qui sont les coupables de cette montée du terrorisme islamique issue de notre ville ? Pourquoi Lunel ?
– Parce que l’Etat UMPS, ici plus qu’ailleurs, a failli à sa mission assimilationniste en enseignant notamment l’arabe aux « pequelets » issus de l’immigration et à sa mission de sûreté publique en laissant se développer un réseau islamo-mafieux (échange drogue contre argent, échange drogue contre armes…) ;
– Parce que Claude Arnaud, le Maire de Lunel, refuse les évidences (1) et fait l’autruche à propos des agissements de la mosquée depuis plus d’une décennie, réélu en 2014 notamment grâce à son clientélisme communautaire ;
– Parce que la mosquée est aux mains de fondamentalistes musulmans tablighs (2) appliquant le Coran à la lettre avec des imams qui viennent de Marseille ;
– Parce que la « majorité silencieuse » savait et n’a rien dit.

La « majorité silencieuse » derrière laquelle se réfugie le Maire savait ce qui se passait dans les bars à chicha, dans certains commerces, dans les écoles tout comme elle savait que le départ d’un djihadiste pour la Syrie coûte environ 20 000 euros. « On a eu tord » (1) déclare P. Moissonnier le leader du parti socialiste. Et alors… Aujourd’hui, cette majorité silencieuse laisse les tags prospérer à Lunel appelant au djihad ou au repos des terroristes tout comme elle assiste, sans rien dire et rien faire, aux bagarres dans des bars où certains radicaux se retrouvent.

Face à l’inaction du Maire et de l’équipe municipale et face à la désertion de l’Etat à Lunel, pour rassurer les habitants et imposer le retour de la paix civile, les élus municipaux du Front National à Lunel exigent les mesures de salut public suivantes :
– Une présence réelle des forces de l’ordre tant nationales que municipales dans nos rues et nos quartiers afin de rassurer les habitants tout en contrôlant plus étroitement les criminels, délinquants et autres clandestins qui forment le réseau islamo-mafieux ;
– Le démantèlement du réseau d’endoctrinement présent à Lunel et la déchéance de citoyenneté pour tous les terroristes partis faire le Djihad ;
– La fermeture administrative de la mosquée en attendant les résultats d’une enquête sur celle-ci ;
– La fin de l’enseignement communautaire dans les écoles de Lunel et une mobilisation de la communauté éducative lunelloise afin de lutter concrètement contre ce radicalisme islamique ;
– La fin des subventions aux associations communautaristes à Lunel.

(1) : Cf. Valeurs actuelles n° 4070 du 27 novembre au 3 décembre 2014 p 32 et suivantes.
(2) : Pour connaître sommairement le mouvement tabligh, aller à l’URL suivante : http://fr.wikipedia.org/wiki/Tablighi_Jamaat

Auteur : Avec Julia Plane, Lunel fait front 2014

Candidate et tête de liste Front National (FN) et Rassemblement Bleu Marine (RBM) pour les prochaines élections municipales en 2014 à Lunel.

Les commentaires sont fermés.