Une nouvelle voix pour notre territoire !

Communauté de Communes Pays de Lunel : Débat d’Orientations Budgétaires 2017

dob_2017Intervention de Julia PLANE, Conseillère Municipale et Communautaire de LUNEL, Conseil communautaire du 16 février 2017

Les orientations budgétaires proposées ici sont fidèles à la gestion UMPS, fidèles à ce que vous faites dans chaque collectivité française ou à la tête de l’État. Elles mènent tout droit aux abysses de la mauvaise gestion.

D’ailleurs, le révélateur le plus évident, c’est votre novlangue. Quand vous commencez à parler de « gestion rigoureuse des dépenses », nous savons que cela signifie hausse déraisonnée des dépenses. Quand vous dites « autofinancement dont la baisse reste contenue », nous savons que l’autofinancement chute. Quand vous accusez la baisse des dotations de l’État d’être l’alpha et l’oméga de vos contraintes budgétaires, nous savons que vous ne maîtrisez pas votre budget.

Prenons la baisse des dotations de l’État, qui représente environ 250 000 euros. Elle est parfaitement compensée par la hausse sensiblement équivalente des subventions et participations des autres collectivités locales et de l’État. L’argent, quant à lui, sort toujours de la même poche celle du contribuable. Vous ne pouvez donc pas faire porter le chapeau de votre mauvaise gestion à l’État.

C’est uniquement vos choix budgétaires qui créent vos contraintes postérieures.

Ces débats d’orientations budgétaires ne sont pas fait pour se leurrer mais pour discuter honnêtement, entre élus du peuple, afin de mieux gérer la collectivité.

Et nous, élus du Front National, nous vous disons les choses honnêtement. Les dépenses de fonctionnement augmentent de manière incontrôlée : + 2, 57%, c’est deux fois supérieure à l’inflation. Ce n’est pas ça une gestion saine.

Nous nous interrogeons d’ailleurs monsieur le président sur les avantages en nature pour 2016 et 2017. Ils sont à 0 ce n’est pas ce qui était prévu au DOB 2016 !

Quand on regarde dans le détail, vous prévoyez une hausse exponentielle des charges de personnel : 400 000 euros supplémentaires, soit + 7, 30 % ! Rien ne peut justifier une telle hausse. C’est irresponsable.

Car, monsieur le président, qui finance vos dépenses de fonctionnement ? Qui est prélevé pour faire fonctionner ce machin qu’est l’intercommunalité, qui devait rationaliser les coûts et qui dans les faits, coûte plus cher ?

Ce sont les contribuables !

Derrière les dotations de l’Etat, ce sont les impôts des contribuables du Pays Lunellois.

Derrière les subventions de la Région, du département, ce sont aussi les impôts des contribuables du Pays Lunellois.

Ces citoyens qui vous ont élus dans chacune de vos communes et que vous assommez d’impôt suivant l’adage : « Oignez vilains, il vous poindra ; Poignez vilains, ils vous oindra » !

Alors que le niveau de la dépense publique comme le niveau de prélèvements obligatoires dans notre pays n’ont jamais été aussi élevés, comme l’a très bien dit et en toute franchise le président de la commission finances de l’Assemblée Nationale Gilles Carrez le 8 février de cette année, vous accentuez de fait de 400 000 euros, le prélèvement fiscal pour les contribuables du Pays de Lunel. C’est insupportable.

Je souhaiterais finir sur la capacité d’autofinancement car c’est souvent le révélateur du futur d’une collectivité. Malgré une rentrée fiscale supplémentaire de 400 000 euros, la capacité d’autofinancement augmente-elle ? NON !

Comme je vous l’ai démontré précédemment, vous persévérez dans la mauvaise gestion. Et cela se traduit par une baisse de l’autofinancement de 11 % (plus de 100 000 euros) par rapport au budget précédent. Cette réduction de l’autofinancement est la principale raison qui interdit à la Communauté de communes d’emprunter de nouveau.

Alors, si l’interdiction bancaire peut être une bonne chose quand on connaît les penchants de certains au surendettement de nos collectivités, c’est toutefois un véritable boulet pour le futur, car cela pénalise le financement de projets d’investissement d’intérêt général.

Monsieur le président, mes chers collègues, ce sont vos choix budgétaires d’hier qui conduisent à l’impasse d’aujourd’hui. Pire ces orientations budgétaires n’améliorent pas la situation, elles l’empirent.

A l’occasion de ce débat, je vous rappelle que notre première compétence est d’ordre économique. Si les entreprises fuient le pays de Lunel, c’est aussi parce que les taxes y sont dissuasives.

Au lieu de serrer les cordons de la bourse, de rogner sur les compétences non obligatoires, de baisser les charges générales, de desserrer le frein à main fiscal concernant les entreprises, vous faites l’inverse : vous gardez des taux d’imposition trop important qui étouffe l’activité économique, vous augmentez inconsidérément les charges de structures dont les charges de personnel, vous maintenez ou augmentez, suivant les situations, des dépenses de fonctionnement non prioritaires.

En l’occurrence, les artisans de notre territoire à qui vous faites subir une augmentation inconcevable pour la déchetterie, alors qu’ils font vivre notre territoire, qu’ils sont de véritables acteurs économiques et qui payent aujourd’hui votre mauvaise gestion.

En l’état actuel de nos travaux, si le budget devait refléter votre rapport sur ces orientations budgétaires, nous serions contraints cette année aussi de voter contre votre budget.

Monsieur le président, mes chers Collègues, les Français en ont marre, les habitants du Pays de Lunel en ont ras le bol de vos belles promesses de campagne qui aboutissent, invariablement depuis 40 ans, à plus d’impôt et moins de services.

En mai, il sera encore temps pour nos concitoyens de désinstaller le logiciel buggé de l’UE pour revenir à un vrai programme de développement en réinstallant dans nos vies de tous les jours le seul logiciel qui n’a pas failli depuis 1500 ans, je veux parler du logiciel « France ».

Dans sa version Bleu Marine, que vous trouverez dans tous les bureaux de vote, il est développé pour faire mieux et avec moins !

Auteur : Avec Julia Plane, Lunel fait front 2014

Candidate et tête de liste Front National (FN) et Rassemblement Bleu Marine (RBM) pour les prochaines élections municipales en 2014 à Lunel.

Les commentaires sont fermés.