Une nouvelle voix pour notre territoire !


1 commentaire

Louis Aliot : « Commémorer le 19 mars 1962 constitue une insulte… »

Communiqué de Louis Aliot, Député Français au Parlement Européen, Conseiller municipal et communautaire de Perpignan

Le Président de la république, en participant aux commémorations du 19 mars 1962, va porter atteinte à la mémoire des anciens combattants Français, harkis et rapatriés de la guerre d’Algérie. On peut choisir n’importe quelle date sauf le 19 mars avait pourtant averti François Mitterrand le 24 septembre 1981.

Cette date n’est pas celle de la paix, mais celle du déchaînement de la violence et d’un génocide. Après cette date, plusieurs centaines de soldats et plusieurs milliers de civils français et musulmans ont été enlevés et assassinés ou ont disparu, et 150.000 Harkis ont été sauvagement torturés ou mis à mort par le FLN socialiste et ses complices dans les semaines qui ont suivi le soi-disant cessez-le-feu.

Comme le reconnaîtra l’ancien leader FLN Hocine Aït Ahmed «…Il y a eu envers les pieds-noirs des fautes inadmissibles, des crimes de guerre envers des civils innocents et dont l’Algérie devra répondre au même titre que la Turquie envers les Arméniens. »

Commémorer le 19 mars 1962 constitue une insulte pour tous, militaires, harkis, et civils de toutes origines et de toutes religions tombés pour la France avant et après cette date.

Le 19 mars 1962 est la conséquence directe de la défaite politique négociée, acceptée et assumée par le gouvernement gaulliste de cette époque ! Il est pour de nombreux français la marque d’un abandon et d’une tragédie qui aura couté la vie à des milliers de civils innocents !

Parce qu’il est le Président de tous les Français, le Président de la république ne devrait pas participer à ces commémorations à moins qu’elle ne soit une énième concession faite au pouvoir pourtant peu démocratique Algérien à l’identique de celle qui a consisté à remettre la Légion d’Honneur au ministre saoudien de l’intérieur.


L’hommage national en photos à Lunel et à la Région : Unis les Français sont invincibles !

HNLunelJulia Plane, Conseillère municipale (à droite du cliché) était présente place de la République sous la statue de la Liberté avec des militants du Front National à l’hommage national suite aux attentats contre Charlie Hebdo.

HNRegionSur le parvis Charles De Gaulle, devant l’Hôtel de Région, Guillaume Vouzellaud, Conseiller municipal de Lunel et Secrétaire général du groupe des élus du Front National, assiste sur son lieu de travail à l’hommage national rendu par Damien Alary, président de la Région, en mémoire des victimes des attentats du 7 janvier 2015.


Nouveau journal à Lunel : le n° 1 de la « LA VOIX DES PESCALUNES »

Cartouche_LVDPJulia PlaneC’est avec une satisfaction non feinte, que je vous présente le  premier numéro de la lettre    d’information trimestrielle des élus du groupe Lunel Fait Front. Vos  porte-paroles au Conseil municipal vous doivent toute la vérité.
A travers ce bulletin, nous vous informons des inquiétudes, des indignations et des propositions que nous formulons à chaque conseil municipal.
Ce bulletin est, je tiens à le préciser, édité à nos propres frais et distribué par notre équipe de bénévoles et vos élus qui le sont tout autant contrairement au journal du Maire rédigé, édité et adressé avec votre argent pour relayer sa propagande. Par ailleurs, nos interventions quand elles ne sont pas tronquées, détournées, ou dénaturées, ne sont purement et simplement pas reprises par la presse locale.
Premier groupe d’opposition, Lunel Fait Front défend ainsi, autant qu’il le peut, l’intérêt de tous les Lunellois. CLIQUEZ ICI POUR LIRE LE JOURNAL


Joyeux Noël à toutes et à tous !

IMG_1177


11 novembre 2014 : tous les élus du Front National de Lunel rendent hommage à nos morts !

Photos prises lors du 11 novembre 2014 à Lunel

11nov2014

De gauche à droite, les élus de Lunel Fait Front : Lucienne Ritzo, Guillaume Vouzellaud, Isabelle Buffet, Le Porte drapeau du CNC, Alain Plane, Julia Plane et Claude Chabert devant le Monument aux Morts de Lunel

11nov2014_Mairie

Le lieutenant-Colonel des Pompiers, Claude Chabert, Alain Plane du Cercle National des Combattants et Guillaume Vouzellaud à la Mairie de Lunel avant le défilé

 


Libération de Lunel : la photo que « Midi-Libre » a loupé !

Lors de la cérémonie officielle en l’honneur de la libération de Lunel, le Maire était aux abonnés absents. Seuls six élus, en tout et pour tout, du Conseil municipal de Lunel étaient présents :

  • Trois de la majorité sur 26 membres (Ghislaine Arnoux,  René Hermabessière et Pierre Soujol) ;
  • Trois du groupe « Lunel Fait Front » sur 5 (Julia Plane, Claude Chabert et Guillaume Vouzellaud) ;
  • Aucun du groupe « PS » sur 3 ;
  • Aucun du groupe « UMP » sur 1.

Il faut bien dire que depuis le 8 mai, nous n’avons vu le maire a aucune cérémonie patriotique :

  • Ni pour la journée nationale d’hommage aux « morts pour la France » en Indochine ;
  • Ni pour la journée nationale commémorative de l’appel du général de Gaulle, le 18 juin 1940.

La journée nationale à la mémoire victimes des crimes racistes et antisémites de l’État français et d’hommage aux « Justes » de France fut quant à elle annulée en raison de la Pescalune (?).

Enfin, nous ne célébrons pas à Lunel :

  • Ni la fête nationale de Jeanne d’Arc et du patriotisme, le 2ème dimanche de mai ;
  • Ni la journée nationale de la Résistance, le 27 mai ;
  • Ni notre fête nationale, le 14 juillet, date qu’il faut bien évidemment ajouter au calendrier officiel des onze journées nationales annuelles instituées par des textes législatifs ou réglementaires.

Y a-t-il une raison à cette désertion patriotique de la part de C. Arnaud lors des cérémonies patriotiques officielles ?

Pourquoi nos deux fêtes nationales ne sont-elles pas reconnues à Lunel, celle qui célèbre le patriotisme et celle qui célèbre la Nation ?

C’est à se demander si la commune de Lunel fait toujours partie intégrante du territoire national. Qu’en pensez-vous ?

Heureusement, suite à l’article du quotidien régional, vous découvrirez grâce à la photo que Midi-Libre a loupé, QUI sont, aujourd’hui, ceux qui marchent vraiment dans les pas des libérateurs de Lunel ? 

 

ML_29juillet2014

image3

De gauche à droite : Guillaume Vouzellaud, Julia Plane et Claude Chabert en uniforme de Lieutenant-Colonel des Sapeurs Pompiers