Une nouvelle voix pour notre territoire !


Plan Vidourle : Le commissaire enquêteur donne raison au Front National

Logo FN / RBM - Avec Julia Plane 2014 - Lunel fait FrontCommuniqué de presse des Conseillers municipaux de « Lunel Fait Front »

Lors du conseil municipal du 20 janvier, seuls les élus de « Lunel Fait Front » avaient refusé de voter l’avis favorable de la mairie de Lunel concernant le Plan Vidourle.

Conscients de la nécessité de protéger les 25000 habitants de Lunel mais regrettant les cinq réserves que comportait l’avis municipal de Lunel concernant ce plan, ils avaient préféré s’abstenir. D’ailleurs, dans son article relatant la séance, « Midi-Libre » évoquait les réserves fortes qui ont fait réagir Julia Plane car « elles portent notamment sur l’eau potable. Je pense que ce dossier devrait être reporté et réétudié. Sur Marsillargues, ce projet provoque une levée de bouclier »…

Dans son rapport, le Commissaire enquêteur en arrive aux mêmes conclusions que Julia Plane puisqu’il émet un avis défavorable qui contraint les pouvoirs publics à revoir leur copie. Il donne ainsi raison aux seuls élus municipaux de « Lunel Fait Front » en évoquant dans son rapport la mauvaise définition des zones à exproprier, le manque d’information concernant les risques de pollution sur les captages d’eau de Lunel et Marsillargues, ou encore l’absence de liste exhaustive des activités agricoles et des résidences impactées par le dispositif en cas de crue sur la plaine de Marsillargues…

Les Conseillers municipaux du groupe « Lunel Fait Front » se félicitent de cette décision du Commissaire enquêteur conforme au bon sens. Ils regrettent la gestion autocratique du Plan Vidourle par Claude Barral tout comme le suivisme de Claude Arnaud qui ont fait perdre, par leur entêtement et leur aveuglement respectif, 13 ans d’étude et de financement aux habitants et aux contribuables du Lunellois.

Lire la suite


Élection à Lunel : un recours vient d’être déposé par les candidats frontistes !

LogoPaysdeLunelCommuniqué de presse de Nicole Mina et de Guillaume Vouzellaud

En raison de nombreuses irrégularités constatées pendant l’entre deux tours et lors du scrutin du dimanche 29 mars, Nicole Mina et Guillaume Vouzellaud ont déposé ce vendredi, par l’intermédiaire de leur conseil, un recours en annulation auprès du tribunal administratif de Montpellier.
Parmi les principaux griefs, deux sont prépondérants.
– Guillaume Vouzellaud tient à rappeler que malgré le tweet de réponse de Midi Libre Lunel du 27 mars concernant son démenti, à aucun moment « les maires des petites communes » du canton de Lunel n’ont été insultés par le candidat frontiste contrairement aux affirmations du journal en date du 25 mars 2015. L’ensemble du discours de Guillaume Vouzellaud prononcé salle Castel le mardi 24 mars a été enregistré par un spectateur, qui s’est manifesté cette semaine. Cet élément contextuel ne pourra être balayé d’un revers de manche puisque dans de nombreuses petites communes, ce fut un élément déterminant de campagne.
– « The last but not the least », il ressort enfin de la lecture des listes d’émargement de l’élection que 143 signatures d’électeurs sont différentes entre le premier et le second tour.


Pays de Lunel : à lui seul, le Front National fait jeu égal avec l’UMPS !

LogoPaysdeLunelCommuniqué de presse de Nicole Mina et de Guillaume Vouzellaud

Nicole Mina et Guillaume Vouzellaud remercient chaleureusement l’ensemble des électrices et électeurs qui leur ont témoigné leur confiance. Avec 8567 suffrages, le Front National réalise un score historique sur le canton de Lunel pour ces départementales et pérennise son implantation locale.

Le Front National incarne désormais une véritable espérance et un vote d’adhésion pour la moitié de l’électorat lunellois. Au second tour près de 2000 électeurs supplémentaires ont ainsi choisi le camp des patriotes. En six ans, sur le canton de Lunel, ce ne sont pas moins de 5100 nouveaux électeurs qui ont rejoint les convictions du mouvement national. Ainsi, sur Lunel, le Front National a progressé en voix de 25% depuis mars 2014. Mieux encore, sur Marsillargues, le mouvement de Marine Le Pen multiplie par trois le nombre de voix en un an.

Malgré un score très important de 41% au premier tour, le faible écart de voix (112) avec le Parti socialiste sur l’ensemble du Pays de Lunel s’explique par trois phénomènes concomitants :

  • Une instrumentalisation militante de certains médias en faveur des candidats socialistes tout au long de la campagne électorale ;
  • La forte mobilisation au second tour par le Parti Socialiste d’une clientèle communautaire notamment dans les bureaux de Lunel. Que leur a promis le PS ?
  • Le choix politicien de Claude Arnaud de faire voter « Barral », comme s’en vantaient dimanche soir ses adjoints, est une responsabilité écrasante pour l’avenir des habitants du canton et de la commune. Ce « deal » de l’UMPS s’est fait contre les intérêts des contribuables et des forces vives du pays de Lunel.

De plus, en raison de très nombreuses irrégularités constatées lors du scrutin de dimanche, Nicole Mina et Guillaume Vouzellaud étudient d’ores et déjà la possibilité de déposer un recours au TA sur des faits probants.

Dimanche 29 mars 2015, l’UMPS a joué son va-tout. Ce succès ressemble fort à une victoire à la Pyrrhus pour l’UMPS. Dès demain, les sept conseillers municipaux et les militants du Front National ancrés sur le Pays de Lunel et forts de 8567 soutiens reprendront leur bâton de pèlerin pour défendre la France et les Français d’abord dans la perspective des régionales de la fin de l’année. Grâce à cet enracinement solide et durable, de nouvelles flammes « Bleu-Blanc-Rouge » naîtront encore de 2015 à 2020, ici et là sur le canton, à Saint-Just, Saint-Nazaire, Lunel-Viel…

Parce que l’avenir, dans le Pays de Lunel comme partout ailleurs en France, c’est le Front National.


Guillaume Vouzellaud prend la défense de Claude Arnaud et dénonce des comportements de voyous de part de certains maires !

97585_t6Contrairement aux affirmations de Midi-Libre, lors du meeting des candidats du Front National à Lunel, Guillaume Vouzellaud n’a pas traité de voyous tous les maires des petites communes du canton. En effet, un mot, sorti de son contexte, a été exploité politiquement par une journaliste militante.

Dans la réalité, lors de son discours à la salle Castel, Guillaume Vouzellaud a pris la défense de Monsieur le Maire Claude Arnaud qui venait la veille d’être hué et maltraité par certains maires de petites communes pendant une réunion de bureau de la Communauté de Commune qui se tenait à Marsillargues. Ces maires qui selon l’expression de Guillaume Vouzellaud ont eu « un comportement de voyous » se reconnaîtront d’eux mêmes. Ils ont essayé d’intimider, par la violence de leur propos et de leur comportement, Claude Arnaud. Ces intimidations sont une violence faite à la démocratie et au peuple. Ces comportements sont bien évidemment indignes d’élus de la République mais ne peuvent en aucun cas être reprochés à l’ensemble des maires du canton.

Voilà la réalité des faits qu’il convenait de rétablir avant le scrutin de dimanche.


Conseil départemental de l’Hérault : L’alternance politique est le signe d’une démocratie en bonne santé !

logo départementales 2015Depuis plus d’un siècle, la gauche détient sans partage le Conseil général de l’Hérault. Pour que la démocratie existe dans les faits, l’alternance doit être possible. Mais, comme vous l’avez surement constaté, pour la démocratie à l’instar des frites Mc Cain, ceux qui en parlent le plus, sont souvent ceux qui la pratique le moins.

Engagé dans 22 cantons sur 25 au second tour des départementales, le Front National est en mesure d’offrir aux citoyens héraultais une alternance politique, synonyme d’un autre choix politique. Pour le bien de notre Démocratie, l’alternance dans l’Hérault doit devenir une réalité.

Dimanche, pour en finir avec l’immobilisme, le fiscalisme, le clientélisme, le communautarisme, bref avec un siècle de socialisme, les électeurs doivent se mobiliser. Tous aux urnes citoyens !


Marsillargues : les panneaux d’affichage libres ont disparus !

affichage_libre003_940x198Cette semaine, les panneaux d’expression libre ont disparu du paysage de Marsillargues.

Comme leur nom l’indique, ces panneaux étaient un symbole de la liberté d’expression dont nos élus et journalistes nous rebattent les oreilles sur tous les médias, ainsi que de l’esprit républicain, la démocratie et autres principes.

Deux hypothèses en l’occurrence : ou ces panneaux avaient besoin d’être restaurés, ou bien les flammes bleu-blanc-rouge FN provoquaient une allergie après les résultats du 1° tour des Elections Départementales.

Il est vrai que les chiffres : Mina-Vouzellaud 42,34%, Barral-Vigon 31,22% (donc un écart supérieur à la moyenne du canton) a de quoi donner des boutons à certains.

En cas de 2° hypothèse avérée, cela prouve une fois de plus que la démocratie, au plus on en parle, au moins on la pratique. Elle devient plutôt la démocrassouille.

Chacun se fera sa propre opinion…

Pour Vouzellaud, « Barral est l’homme du passé et du passif »

MeetingAliotML