Au service des Lunellois !


Un festival d’inorganisations et de déceptions !

Communiqué de presse de Julia Plane, Conseillère municipale de Lunel et Conseillère régionale d’Occitanie

Ce samedi 3 août 2019, le concert d’Aya Nakamura est venu clore la saison du « festival de Lunel ». À la lecture des commentaires accablants et quasi unanimes laissés sur les réseaux sociaux après ce dernier, on ne peut que constater l’échec patent de cette première saison : un vrai festival de médiocrité, d’inorganisation et parfois même… de propagande politicienne.

Artistes donnant des leçons de morale ou des consignes politiques à 3 jours du scrutin des élections européennes, chanteurs faisant preuve de vulgarité ou n’ayant aucun scrupule à faire payer des sommes indécentes pour 45 minutes de concerts… Rien n’aura été épargné aux Lunellois durant ce festival qui démontre une fois de plus l’incurie de l’exécutif municipal !

Car si la société prestataire Onze Productions a sa part de responsabilité dans ce fiasco, il est cependant utile de rappeler que tout a été fait avec la bénédiction du maire et sa majorité :
• Claude Arnaud et l’ensemble de sa majorité municipale ont approuvé sans l’avis du Conseil municipal le cahier des charges imposé au prestataire ;
• Claude Arnaud et l’ensemble de sa majorité municipale ont approuvé en Conseil municipal le choix de la société Onze production comme prestataire pour les spectacles, contre l’avis des 5 élus de « Lunel fait Front » qui ont pointé du doigt son inexpérience ;
• Claude Arnaud et l’ensemble de sa majorité municipale ont validé sans l’avis du Conseil municipal la programmation et tarification de la société Onze Production.

Résultat : sur douze concerts programmés à l’origine dans les arènes de Lunel, quatre ont été annulés faute de public et un autre déplacé à la salle Brassens. Quant aux sept restants, ils n’ont jamais réussi à remplir des arènes auxquelles le maire a pourtant jugé nécessaire d’ajouter 1 000 places supplémentaires – en plus de 3 000 existantes – afin d’y organiser plus de concerts…

La quantité a donc prévalu sur la qualité et la médiocrité sur la valeur artistique. L’issue de tels choix, dictés par l’orgueil d’un homme dépassé et le suivisme d’une équipe aveuglée, était prévisible. Nous en payons aujourd’hui tous le prix en termes d’image, avec une réputation à rétablir, encore.

Avec des arènes à plus de 13 millions d’euros dont le budget de fonctionnement dépasse le demi-million d’euros par an, le contribuable Lunellois mérite pourtant d’y bénéficier du plus haut degré d’exigence et de qualité dans la programmation. C’est ce que réclament les élus de l’opposition RN aujourd’hui, et ce qu’ils mettront en œuvre dans la majorité de demain.

21 septembre 2018 : rentrée politique avec Jean Messiha à Lunel !


1 commentaire

Formation des élus à Lunel : L’opposition municipale fait respecter ses droits !

Communiqué de Guillaume Vouzellaud, Conseiller municipal de Lunel, Membre du Comité Central du Front National

Guillaume Vouzellaud, Conseiller municipal de la liste Lunel Fait Front, vient de gagner, en appel, le procès qui l’opposait à la Commune de Lunel, représentée par Claude Arnaud, concernant l’exercice du droit à la formation des Conseillers municipaux.

Ainsi, la Cour Administrative d’Appel de Marseille annule le jugement du tribunal administratif de Montpellier du 12 avril 2016 et la délibération du Conseil municipal de Lunel en date du 23 juillet 2014 relative à l’exercice du droit à la formation des membres du Conseil municipal. Dans son arrêt rendu le 5 février 2018, la Cour oblige également la commune de Lunel à verser la somme de 2 000 euros à l’appelant au titre des dispositions de l’article L. 761-1 du code de justice administrative.

La Cour considère en effet que la délibération du 23 juillet 2014 précise que « la formation des membres du Conseil Municipal [soit] assurée […] pendant la durée du mandat par le centre de formation des maires et élus locaux (CFMEL) », ce dernier organisme recevant la totalité des crédits alloués. Pour la Cour, la désignation par le Maire d’un organisme ajoute donc une condition supplémentaire et restrictive aux termes de laquelle l’élu qui souhaite suivre une formation doit nécessairement recourir aux services du CFMEL. En restreignant ainsi la possibilité de choix de formation par la mise en place d’un organisme unique habilité à recevoir les demandes, le conseil municipal a, selon la Cour, entaché sa décision d’erreur de droit.

Guillaume Vouzellaud était donc bien fondé le 23 juillet 2014 en Conseil municipal à demander au Maire de retirer cette disposition qui contrevenait au droit individuel à la formation (doctrine abondante et constante) afin d’éviter aux contribuables Lunellois de payer les erreurs juridiques de leur Maire.

Claude Arnaud a jugé bon de se passer des conseils de l’opposition, affirmant même quelques semaines plus tard « qu’il pouvait bien attaquer ses décisions tant qu’il le souhaitait ».
La Cour Administrative d’Appel de Marseille vient non seulement de le rappeler à l’ordre mais aussi de faire œuvre de jurisprudence. Cet arrêt va ainsi mettre fin aux « pratiques locales » de nombreuses communes de l’Hérault qui réservent au seul CFMEL, le droit de former les élus. Plus largement en France, cet arrêt fait avancer la démocratie locale en sacralisant le droit INDIVIDUEL à la formation pour l’ensemble des élus d’opposition.


A Lunel, l’imprégnation islamiste est une réalité : ne nous voilons pas la face !

Communiqué de presse de Julia PLANE, Conseillère municipale de Lunel, Conseillère régionale d’Occitanie

Un journaliste, originaire de Lunel, vient de publier avec un de ses confrères une enquête, « Le chaudron français », sur la radicalisation islamiste gangrenant la cité Pescalune depuis plusieurs décennies, en pointant notamment la responsabilité des dernières équipes municipales.

Communautarisme, délinquance, abandon des politiques d’assimilation, hypocrisie des partis de gauche… Les constats implacables mais tristement réels du journaliste Jean-Michel Décugis sont établis depuis des années par le Front National. Les pouvoirs publics nationaux et locaux, de droite comme de gauche, ne peuvent se départir de leurs responsabilités : leur complaisance, leurs arrangements électoralistes, leur laxisme ont creusé le terreau de l’islam radical dans de nombreuses communes du pays. A Lunel, ils ont, bel et bien, acheté une paix sociale illusoire !

Ce n’est pas le langage de vérité qui nuit à Lunel mais bel et bien ces cohortes de djihadistes qui partent combattre sous la bannière de l’État islamique et qui font de notre ville une pépinière d’islamistes !

La campagne de communication comme les cris d’orfraie du maire de Lunel n’y changeront rien. Ne nous voilons plus la face. Nous incitons les Lunellois à faire confiance au Front National, seul parti à apporter les bonnes réponses face au fardeau que subit Lunel : retour à une politique d’assimilation, fin de l’immigration massive, expulsion définitive des fichés S étrangers et binationaux, fermeture des mosquées radicales, restauration des contrôles aux frontières nationales.


Fiscalité : marre d’être plumés !

Julia PlaneTribune du groupe Lunel Fait Front parue dans Lunel Infos de mars 2015

Le maire de Lunel avait pourtant déclaré que les impôts n’augmenteraient pas en 2015 à Lunel. Les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent…

Dans la réalité, le produit fiscal augmentera plus que l’inflation et la taxe de la ville sur l’électricité de +8,5%.

Plus grave, le même Arnaud, président de la Communauté de Communes du Pays de Lunel, a d’ores et déjà prévu d’augmenter la taxe sur les ordures de 4,76% parlant même d’instaurer la taxe additionnelle pour 2015.

Lors du débat d’orientation budgétaire à la CCPL, à l’exception notoire des élus de Lunel Fait Front, l’ensemble des représentants, gauche et droite confondues, s’est tu.

Chères Lunelloises, Chers Lunellois, de même quand le ministre Caseneuve promet des millions avant les élections, sachez à quoi vous en tenir !

« Paroles, paroles, paroles…»


La (chère) taxe d’habitation de Yann Lossouarn à Lunel !

Chose promise, chose due…

Accusé à tord de ne pas habiter Lunel pendant la campagne électorale de 2014, la taxe de Yann Lossouarn, nouveau Conseiller municipal de Lunel en remplacement de Lucienne Ritzo, clôt le bec à tous les détracteurs. Vous noterez tout de même que pour 65 m2 la note est bien salée.

Les socialistes Lunellois s’étaient offusqués qu’il n’habite pas Lunel lors de la campagne, les voilà rassurés. Les mêmes qui accueillent à bras ouvert (mais pas chez eux) la misère venue du monde entier, refusent aux habitants de petite Camargue tout déplacement qui sont bien souvent le fruit d’un changement de vie… On croît rêver !

Dans le même genre de calomnies, Claude Arnaud, hier soir en Conseil Communautaire du Pays de Lunel, déclarait après l’intervention de Julia Plane sur les orientations budgétaires comme pour « botter en touche » que cette dernière n’habitait pas Lunel. Elle ne pouvait donc pas, selon lui, connaître le montant des impôts locaux. Julia Plane a une nouvelle fois niée les propos du président-maire affirmant qu’elle habitait bien Lunel.

Il est à noter le courage des services de la CCPL qui ont confirmé les propos de Julia Plane sur son domicile Lunellois laissant Claude Arnaud hébété et muet.

taxedhabitation


1 commentaire

Conseil municipal de Lunel : merci Lucienne, bienvenue à Yann !

La rédaction de Lunel Fait Front profite de cet article de Midi-Lire pour remercier Lucienne Ritzo pour ses bons et loyaux services tant pendant la campagne électorale qu’au Conseil municipal de Lunel. Si Lucienne tire sa révérence du Conseil, c’est d’abord pour faire partager cette expérience à un autre membre de la liste mais aussi pour s’occuper un peu d’elle après 2 années passées à servir ardemment la cause nationale.

De même, la rédaction souhaite la bienvenue au petit nouveau, Yann Lossouarn. Nous le présenterons prochainement. Mais dès demain, il apportera la preuve de son attache avec Lunel afin de couper court aux assertions les plus fantaisistes. Une preuve que, malheureusement, bien des Lunellois trouvent très onéreuse ! Il présentera, mais vous l’aviez deviné, sa taxe d’habitation. (à suivre)

Ritzo