Au service des Lunellois !

21 septembre 2018 : rentrée politique avec Jean Messiha à Lunel !


1 commentaire

Formation des élus à Lunel : L’opposition municipale fait respecter ses droits !

Communiqué de Guillaume Vouzellaud, Conseiller municipal de Lunel, Membre du Comité Central du Front National

Guillaume Vouzellaud, Conseiller municipal de la liste Lunel Fait Front, vient de gagner, en appel, le procès qui l’opposait à la Commune de Lunel, représentée par Claude Arnaud, concernant l’exercice du droit à la formation des Conseillers municipaux.

Ainsi, la Cour Administrative d’Appel de Marseille annule le jugement du tribunal administratif de Montpellier du 12 avril 2016 et la délibération du Conseil municipal de Lunel en date du 23 juillet 2014 relative à l’exercice du droit à la formation des membres du Conseil municipal. Dans son arrêt rendu le 5 février 2018, la Cour oblige également la commune de Lunel à verser la somme de 2 000 euros à l’appelant au titre des dispositions de l’article L. 761-1 du code de justice administrative.

La Cour considère en effet que la délibération du 23 juillet 2014 précise que « la formation des membres du Conseil Municipal [soit] assurée […] pendant la durée du mandat par le centre de formation des maires et élus locaux (CFMEL) », ce dernier organisme recevant la totalité des crédits alloués. Pour la Cour, la désignation par le Maire d’un organisme ajoute donc une condition supplémentaire et restrictive aux termes de laquelle l’élu qui souhaite suivre une formation doit nécessairement recourir aux services du CFMEL. En restreignant ainsi la possibilité de choix de formation par la mise en place d’un organisme unique habilité à recevoir les demandes, le conseil municipal a, selon la Cour, entaché sa décision d’erreur de droit.

Guillaume Vouzellaud était donc bien fondé le 23 juillet 2014 en Conseil municipal à demander au Maire de retirer cette disposition qui contrevenait au droit individuel à la formation (doctrine abondante et constante) afin d’éviter aux contribuables Lunellois de payer les erreurs juridiques de leur Maire.

Claude Arnaud a jugé bon de se passer des conseils de l’opposition, affirmant même quelques semaines plus tard « qu’il pouvait bien attaquer ses décisions tant qu’il le souhaitait ».
La Cour Administrative d’Appel de Marseille vient non seulement de le rappeler à l’ordre mais aussi de faire œuvre de jurisprudence. Cet arrêt va ainsi mettre fin aux « pratiques locales » de nombreuses communes de l’Hérault qui réservent au seul CFMEL, le droit de former les élus. Plus largement en France, cet arrêt fait avancer la démocratie locale en sacralisant le droit INDIVIDUEL à la formation pour l’ensemble des élus d’opposition.


A Lunel, l’imprégnation islamiste est une réalité : ne nous voilons pas la face !

Communiqué de presse de Julia PLANE, Conseillère municipale de Lunel, Conseillère régionale d’Occitanie

Un journaliste, originaire de Lunel, vient de publier avec un de ses confrères une enquête, « Le chaudron français », sur la radicalisation islamiste gangrenant la cité Pescalune depuis plusieurs décennies, en pointant notamment la responsabilité des dernières équipes municipales.

Communautarisme, délinquance, abandon des politiques d’assimilation, hypocrisie des partis de gauche… Les constats implacables mais tristement réels du journaliste Jean-Michel Décugis sont établis depuis des années par le Front National. Les pouvoirs publics nationaux et locaux, de droite comme de gauche, ne peuvent se départir de leurs responsabilités : leur complaisance, leurs arrangements électoralistes, leur laxisme ont creusé le terreau de l’islam radical dans de nombreuses communes du pays. A Lunel, ils ont, bel et bien, acheté une paix sociale illusoire !

Ce n’est pas le langage de vérité qui nuit à Lunel mais bel et bien ces cohortes de djihadistes qui partent combattre sous la bannière de l’État islamique et qui font de notre ville une pépinière d’islamistes !

La campagne de communication comme les cris d’orfraie du maire de Lunel n’y changeront rien. Ne nous voilons plus la face. Nous incitons les Lunellois à faire confiance au Front National, seul parti à apporter les bonnes réponses face au fardeau que subit Lunel : retour à une politique d’assimilation, fin de l’immigration massive, expulsion définitive des fichés S étrangers et binationaux, fermeture des mosquées radicales, restauration des contrôles aux frontières nationales.


Guillaume Vouzellaud, un candidat enraciné dans le lunellois !

« Les arbres aux racines profondes sont ceux qui montent haut. » Frédéric Mistral

Attaché territorial au Conseil régional d’Occitanie et Conseiller municipal de Lunel, à 48 ans, Guillaume Vouzellaud est marié à une figure locale d’un Front National à l’accent camarguais : Julia Plane.

Fils et petit-fils d’armuriers, j’ai moi-même exercé lorsque j’ai décidé d’abandonner mes études de droit public à la suite du décès brutal de mon père pour reprendre avec ma mère l’armurerie familiale. Commerçant de 1992 à 1998, puis cadre administratif, je connais bien les problèmes de nos artisans, commerçants et chefs d’entreprise : l’augmentation des impôts, les tracasseries administratives dues aux normes liberticides et absurdes de l’Union Européenne, la paupérisation de nos clients. Lire la suite


Encore 9 voitures brûlées à Lunel : Marine ça urge !

Guillaume Vouzellaud

Communiqué de presse de Guillaume Vouzellaud, Conseiller muncipal du groupe « Lunel fait front », Responsable FN de la 9e circonscription de l’Hérault

Dans la nuit de vendredi à samedi, dans cinq endroits différents de la Commune de Lunel, ce ne sont pas moins de 9 véhicules qui ont été volontairement incendiés en moins d’une heure. Cette nouvelle nuit de violences dans notre ville marque autant l’incapacité du Maire de Lunel à assurer le bien vivre à Lunel que l’inaptitude du député sortant à tenir ses promesses en matière de lutte contre la délinquance.

Cela fait de nombreuses années que le Front National réclame l’augmentation réelle des effectifs de police et de Gendarmerie. Nos concitoyens réclament sécurité et tranquillité. Il faut maintenant stopper d’urgence l’ensauvagement de notre société, en finir avec le laxisme du gouvernement et la culture de l’excuse.

Guillaume Vouzellaud et les élus de « Lunel fait front » tiennent enfin à féliciter les gendarmes, les policiers municipaux et les pompiers qui ont, une nouvelle fois, fait preuve de courage et de professionnalisme. Ils apportent leur soutien à l’ensemble des forces de l’ordre et de sécurité dans leur combat pour de justes conditions de travail.


1 commentaire

Louis Aliot : « Commémorer le 19 mars 1962 constitue une insulte… »

Communiqué de Louis Aliot, Député Français au Parlement Européen, Conseiller municipal et communautaire de Perpignan

Le Président de la république, en participant aux commémorations du 19 mars 1962, va porter atteinte à la mémoire des anciens combattants Français, harkis et rapatriés de la guerre d’Algérie. On peut choisir n’importe quelle date sauf le 19 mars avait pourtant averti François Mitterrand le 24 septembre 1981.

Cette date n’est pas celle de la paix, mais celle du déchaînement de la violence et d’un génocide. Après cette date, plusieurs centaines de soldats et plusieurs milliers de civils français et musulmans ont été enlevés et assassinés ou ont disparu, et 150.000 Harkis ont été sauvagement torturés ou mis à mort par le FLN socialiste et ses complices dans les semaines qui ont suivi le soi-disant cessez-le-feu.

Comme le reconnaîtra l’ancien leader FLN Hocine Aït Ahmed «…Il y a eu envers les pieds-noirs des fautes inadmissibles, des crimes de guerre envers des civils innocents et dont l’Algérie devra répondre au même titre que la Turquie envers les Arméniens. »

Commémorer le 19 mars 1962 constitue une insulte pour tous, militaires, harkis, et civils de toutes origines et de toutes religions tombés pour la France avant et après cette date.

Le 19 mars 1962 est la conséquence directe de la défaite politique négociée, acceptée et assumée par le gouvernement gaulliste de cette époque ! Il est pour de nombreux français la marque d’un abandon et d’une tragédie qui aura couté la vie à des milliers de civils innocents !

Parce qu’il est le Président de tous les Français, le Président de la république ne devrait pas participer à ces commémorations à moins qu’elle ne soit une énième concession faite au pouvoir pourtant peu démocratique Algérien à l’identique de celle qui a consisté à remettre la Légion d’Honneur au ministre saoudien de l’intérieur.


Concours Général Agricole de Paris 2016 : L’excellence des vignerons du Lunellois récompensée !

Communiqué de presse de Julia Plane, Conseillère régionale de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, Conseillère municipale de Lunel et Conseillère communautaire du Pays de Lunel

Julia Plane tient à féliciter les Vignerons du Muscat de Lunel dont quatre cuvés viennent d’être médaillées au Concours général agricole de Paris.

A l’heure où l’agriculture française traverse une crise majeure, où les agriculteurs se posent des questions sur leur devenir, ces prix sont la preuve du professionnalisme de nos vignerons, de la remarquable qualité de nos vins, d’une appellation légitimement reconnue au plus niveau sur un terroir d’exception.

Cette récompense est une bonne nouvelle pour le Pays de Lunel et une reconnaissance, bien méritée, du savoir-faire de nos vignerons.