Au service des Lunellois !


Plan Vidourle : Le commissaire enquêteur donne raison au Front National

Logo FN / RBM - Avec Julia Plane 2014 - Lunel fait FrontCommuniqué de presse des Conseillers municipaux de « Lunel Fait Front »

Lors du conseil municipal du 20 janvier, seuls les élus de « Lunel Fait Front » avaient refusé de voter l’avis favorable de la mairie de Lunel concernant le Plan Vidourle.

Conscients de la nécessité de protéger les 25000 habitants de Lunel mais regrettant les cinq réserves que comportait l’avis municipal de Lunel concernant ce plan, ils avaient préféré s’abstenir. D’ailleurs, dans son article relatant la séance, « Midi-Libre » évoquait les réserves fortes qui ont fait réagir Julia Plane car « elles portent notamment sur l’eau potable. Je pense que ce dossier devrait être reporté et réétudié. Sur Marsillargues, ce projet provoque une levée de bouclier »…

Dans son rapport, le Commissaire enquêteur en arrive aux mêmes conclusions que Julia Plane puisqu’il émet un avis défavorable qui contraint les pouvoirs publics à revoir leur copie. Il donne ainsi raison aux seuls élus municipaux de « Lunel Fait Front » en évoquant dans son rapport la mauvaise définition des zones à exproprier, le manque d’information concernant les risques de pollution sur les captages d’eau de Lunel et Marsillargues, ou encore l’absence de liste exhaustive des activités agricoles et des résidences impactées par le dispositif en cas de crue sur la plaine de Marsillargues…

Les Conseillers municipaux du groupe « Lunel Fait Front » se félicitent de cette décision du Commissaire enquêteur conforme au bon sens. Ils regrettent la gestion autocratique du Plan Vidourle par Claude Barral tout comme le suivisme de Claude Arnaud qui ont fait perdre, par leur entêtement et leur aveuglement respectif, 13 ans d’étude et de financement aux habitants et aux contribuables du Lunellois.

Lire la suite


Sauvons nos traditions !

Communiqué de presse de Julia Plane, Conseillère municipale de Lunel, Déléguée communautaire à la CCPL et Conseillère régionale de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

Arlésiennes

La crise financière que traverse la Fédération de la Course Camarguaise est préoccupante et met en péril l’organisation même des courses pour la saison 2016.

Élément important de notre identité et de nos traditions, la course camarguaise génère un flux économique d’environ 27 millions d’euros par an.

C’est pourquoi Julia Plane demande à Claude Arnaud, Maire de Lunel et Président de la Communauté des Communes du Pays de Lunel, de proposer dès le prochain Conseil Communautaire qui se réunira le 28 janvier et lors d’un prochain Conseil municipal, l’attribution d’une subvention exceptionnelle à la Fédération des Courses Camarguaises.

Pour le maintien de nos traditions, j’invite l’ensemble des collectivités de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées à apporter leur pierre à l’édifice, comme vient de le faire hier la ville de Beaucaire, afin de contribuer au sauvetage de la Fédération.

Le temps est venu d’agir concrètement et rapidement.


1 commentaire

Conseillers régionaux du Front National : Des élus à part entière et non entièrement à part !

LogoRegion

Julia Plane
Conseillère régionale
Membre de la Commission Permanente

Communiqué de presse de Julia Plane, Conseillère régionale de Languedoc-Roussillon – Midi-Pyrénées, Conseillère municipale de Lunel et Conseillère communautaire du Pays de Lunel

Comme Claude Arnaud lors de la présentation de ses vœux, Midi-Libre a, semble t- il, également décidé d’ignorer l’élection des deux autres conseillers régionaux du pays lunellois. Pour rappel, en Languedoc-Roussillon, le Front National est arrivé en tête, comme sur le canton de Lunel, permettant ainsi à ses électeurs d’être représentés au Conseil régional.

Pour éviter un tel déni démocratique contraire aux valeurs républicaines à l’encontre de l’ensemble des électeurs du Front National, Julia Plane rappelle qu’elle est bien Conseillère régionale à part entière tout comme les 39 autres Conseillers régionaux du Front National dont 9 sont issus de l’Hérault.

Elle est ainsi élue au sein des deux commissions suivantes :
– Commission « Montagne et Ruralité » ;
– Commission « Politique de la ville ».

Par ailleurs, sa collègue de Marsillargues, Nicole Mina, est élue au sein de trois commissions :
– Commission « Education, Jeunesse » ;
– Commission « Egalité Hommes/Femmes » ;
– Commission « Prévention des risques, Eau ».

Enfin, contrairement à ses collègues du Lunellois (Jean-Luc Bergeon et Nicole Mina), Julia Plane tient à souligner qu’elle est la seule élue au sein de la Commission Permanente depuis le 4 janvier dernier. Forte de 52 membres pour toute la Région, la Commission Permanente se réunit tous les mois et décide notamment de toutes les individualisations (subventions).

Julia Plane sera donc l’unique Conseillère régionale issue du Pays de Lunel à pouvoir analyser et voter la totalité des dossiers régionaux et notamment ceux qui concernent le Lunellois. Comme à Lunel ou à la Communauté de Communes du Pays de Lunel, elle aura à cœur de défendre les intérêts de tous nos concitoyens régionaux.


Conseil régional Languedoc-Roussillon – Midi-Pyrénées : La Gauche sectaire pratique le déni démocratique

Communiqué de presse de France Jamet, Conseillère régionale, Présidente du groupe FN/RBM à la Région Languedoc-Roussillon – Midi Pyrénées

IMG_3086

Réunion du groupe FN /RBM avant la séance plénière

L’assemblée plénière du Conseil régional Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, qui s’est réunie à l’hôtel de Région de Toulouse ce lundi 18 janvier jusqu’ à 22h30, a été particulièrement révélatrice de l’état d’esprit liberticide et anti-démocratique de l’alliance Gauche – Extrême Gauche menée par la nouvelle présidente du conseil régional.

D’emblée, elle a rejeté les 13 amendements proposés par le groupe FN / RBM sur la modification du règlement intérieur, présentés pour une plus grande transparence, une plus grande équité et un vrai respect de la proportionnelle. Carole Delga n’a caché longtemps sa fébrilité et son sectarisme qui l’animent par des propos agressifs et sectaires à l’encontre des élus du Front National.

Pour renvoyer l’ascenseur à « Monsieur 10% », Carole Delga a déjà créé un nouveau « machin », le Bureau de l’Assemblée, dirigé par Gérard Onesta, composé de cinq membres exclusivement désignés au sein de l’alliance Gauche – Extrême Gauche, refusant ainsi de respecter le pluralisme démocratique et appliquant une discrimination sans vergogne à l’égard des électeurs du FN !

Malgré les déclarations de campagne des uns et des autres, les élus du groupe FN / RBM ont été les seuls à demander la baisse de 30% des indemnités des élus au Conseil régional, honorant ainsi leur promesse de campagne.

Lire la suite


Réunion du 18 novembre reportée

Communiqué de la section lunelloise du Front National

En raison des attentats islamistes qui ont ensanglanté notre pays, la réunion pour les élections régionales prévue le 18 novembre à 18h30, Salle Vauban à Lunel est annulée.

Dans la mesure du possible, nous allons reprogrammer une réunion pour les régionales dans les 15 jours qui viennent.

 


1 commentaire

Non au million d’euros de la Région de Midi-Pyrénées débloqué pour les migrants !

5Communiqué de presse de Louis Aliot, tête de liste FN/RBM pour la Région Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées, Député français au Parlement Européen du grand Sud-Ouest

Les nôtres avant les autres, c’est ce vieil adage qu’a une nouvelle fois oublié la majorité socialo-communiste du Conseil Régional de Midi-Pyrénées.

En effet, lors de la dernière commission permanente, alors même que notre grande région ne manque pas de nos compatriotes en situation difficile, le président actuel et sa majorité ont débloqué 1 millions d’€ au profit des migrants dont 800 000 € pour favoriser leur accueil, leur hébergement, leur éducation et leur soin.

Cette préférence étrangère surtout envers des populations arrivées clandestinement en France n’est plus acceptable. Il est temps, chez nous, que les nôtres soient les mieux traités.

Au-delà du coût pour la collectivité, c’est accepter demain, comme le fait le gouvernement socialiste, une migration massive dont les 500 000 migrants arrivés en Europe, depuis le début de l’année 2015, ne sont que l’écume et qui déstabilisera notre pays, notre région Midi-Pyrénées et ses territoires y compris ruraux.

Or notre Région, nos campagnes n’ont pas besoin de migrants mais de davantage d’activités économiques, de solidarités auxquels aurait pu, aurait dû contribuer ce million dépensé à tort.

Afin qu’un tel scandale cesse, que les fonds régionaux soient utilisés au seul profit de nos concitoyens, il est temps de renvoyer la majorité régionale actuelle, sanctionnant par la même le gouvernement socialiste, et de confier la gestion de notre région au Rassemblement Bleu Marine.


Avec votre argent !

Tribune politique de Lunel Fait Front à paraître dans le «Lunel Infos» d’octobre 2015

Le débat sur les migrants qui agite toute l’Europe aura-t-il lieu dans le Lunellois ?
Les maires de St-Christol et de Lunel-Viel ont déjà fait le choix idéologique d’accueillir des migrants alors que 90% d’entre eux le sont pour motifs économiques utilisant le droit d’asile comme une nouvelle filière d’immigration clandestine. Qu’en pense la population du Lunellois en quête d’hébergement d’urgence ou de logement social ? A première vue, ces maires s’en fichent.

Dans ces conditions, il est à craindre que lors des Conseils de notre ville et du Pays de Lunel prévus fin septembre, cette question soit à l’ordre du jour.

Or, avec plus de 20% de chômeurs (10% en France), avec un taux de pauvreté à plus de 25% (14% au plan national), Lunel est une ville sinistrée.
Point n’est besoin d’ajouter de la misère à la misère existante.