Au service des Lunellois !


1 commentaire

Conseil municipal de Lunel : merci Lucienne, bienvenue à Yann !

La rédaction de Lunel Fait Front profite de cet article de Midi-Lire pour remercier Lucienne Ritzo pour ses bons et loyaux services tant pendant la campagne électorale qu’au Conseil municipal de Lunel. Si Lucienne tire sa révérence du Conseil, c’est d’abord pour faire partager cette expérience à un autre membre de la liste mais aussi pour s’occuper un peu d’elle après 2 années passées à servir ardemment la cause nationale.

De même, la rédaction souhaite la bienvenue au petit nouveau, Yann Lossouarn. Nous le présenterons prochainement. Mais dès demain, il apportera la preuve de son attache avec Lunel afin de couper court aux assertions les plus fantaisistes. Une preuve que, malheureusement, bien des Lunellois trouvent très onéreuse ! Il présentera, mais vous l’aviez deviné, sa taxe d’habitation. (à suivre)

Ritzo


Nouveau journal à Lunel : le n° 1 de la « LA VOIX DES PESCALUNES »

Cartouche_LVDPJulia PlaneC’est avec une satisfaction non feinte, que je vous présente le  premier numéro de la lettre    d’information trimestrielle des élus du groupe Lunel Fait Front. Vos  porte-paroles au Conseil municipal vous doivent toute la vérité.
A travers ce bulletin, nous vous informons des inquiétudes, des indignations et des propositions que nous formulons à chaque conseil municipal.
Ce bulletin est, je tiens à le préciser, édité à nos propres frais et distribué par notre équipe de bénévoles et vos élus qui le sont tout autant contrairement au journal du Maire rédigé, édité et adressé avec votre argent pour relayer sa propagande. Par ailleurs, nos interventions quand elles ne sont pas tronquées, détournées, ou dénaturées, ne sont purement et simplement pas reprises par la presse locale.
Premier groupe d’opposition, Lunel Fait Front défend ainsi, autant qu’il le peut, l’intérêt de tous les Lunellois. CLIQUEZ ICI POUR LIRE LE JOURNAL


1 commentaire

Indemnités de Claude Arnaud : Le Front National enfonce le clou !

Logo FN / RBM - Avec Julia Plane 2014 - Lunel fait FrontPays de Lunel : faux calme, votes et indemnités Conseil
source : Midi-Libre

Le conseil s’est déroulé dans la salle Georges-Brassens, à Lunel.

Les nouveaux élus de la communauté de communes se sont réunis sous la présidence de Claude Arnaud mardi soir salle Brassens à Lunel.
Les Français n’aiment pas parler d’argent en public. Et le faire offre toujours une bonne occasion de se fâcher. Les élus du Pays de Lunel ne font pas exception à la règle. Pourtant, rien ou presque ne s’est vu lors du conseil de communauté qui s’est déroulé mardi soir salle Brassens à Lunel. Les fameuses indemnités du président et de ses vice-présidents ont été adoptées dans un grand calme.
Le FN réclame 30 % de baisse
Seul le FN, par la voix de l’élu lunellois Claude Chabert, a cherché à agiter la mer pescalune et a voté contre, parlant de la « période de crise » que traverse la France. « Je demande la baisse de 30 % de ces indemnités. C’est notre rôle comme avocat du peuple de faire cette demande. Notre peuple souffre. À nous de montrer l’exemple. »
Ce à quoi le président Claude Arnaud répondait du tac au tac : « Vous seul vous ne représentez pas le peuple. Nous sommes tous élus ». Et d’indiquer que « toutes les indemnités ont diminué »…
L’indemnité du premier vice-président en forte hausse
Ce qui est presque exact. En effet, L’indemnité du président a bien diminué. Tout comme celles des vice-présidents (lire les chiffres précis ci-dessous), à l’exception notable de celle du premier vice-président, Richard Pitaval. Lequel connaît une augmentation, justifiée par « l’ampleur des délégations qu’il devra assumer », a signalé le président.
Comment cela s’explique-t-il ? Les indemnités des vice-présidents sont à la baisse en raison de l’augmentation totale de leur nombre. Ils sont douze. Contre dix précédemment, et l’enveloppe globale, dont le chiffre est défini par la loi, a donc été divisée d’autant. Claude Arnaud l’a d’ailleurs rappelé : « C’est la même enveloppe que précédemment ».
Une enveloppe globale
Quant à l’indemnité du président, si elle est aussi à la baisse, c’est pour pouvoir également rester dans le montant global de l’enveloppe financière. En fait, elle baisse d’autant que celle du premier vice-président augmente.
Ces éléments d’explication n’ont pas été donnés lors du conseil. On y revient. En France, les élus comme les autres citoyens n’aiment pas parler d’argent en public. C’est donc en privé – ou presque – c’est-à-dire en bureau qu’ils l’ont fait. Et il s’avère que pour en arriver aux chiffres qui ont été votés mardi dans le calme, il y a auparavant eu tempête.
Au départ, Claude Arnaud souhaitait conserver la même indemnité (maximale) que son prédécesseur François Berna. Et il a indiqué aux élus présents qu’il allait donc baisser celles de onze vice-présidents pour augmenter celle du premier d’entre-eux.
Grosse colère
Résultat : une grosse colère où un vice-président, raconte un témoin, a fait remarquer que si le premier vice-président travaillait plus, c’était parce qu’il allait remplir des missions normalement dévolues au président. Et en gros, que c’était à celui qui travaillerait moins de réduire son indemnité : en clair : au président.
Cette discussion a visiblement fait réfléchir Claude Arnaud, qui par la suite, a donc fait une nouvelle proposition aux élus. Son indemnité a été réduite. Et celles des vice-présidents maintenues. Ainsi, le calme a pu régner lors du vote public.


« Lunel Fait Front » entre dans les instances de la commune

Groupe FN

Gauche à droite et de bas en haut : Les élus – Lucienne Ritzo, Julia Plane, Isabelle Buffet, Claude Chabert, Guillaume Vouzellaud – et  le Secrétaire du groupe (non élu), Jean-Louis Pelletier

Le conseil municipal de la veille a été animé par un unique intervenant, le groupe « Lunel Fait Front ». De très nombreuses prises de paroles et de demandes d’explications sont à mettre à son crédit. Que ce soit sur les délégations, les communications du maire, le tableau des effectifs, les indemnités du maire et des adjoints portées à leur maximum, la subvention de 220000 euros à la MJC sans avoir son bilan financier, ou encore les demandes de subvention concernant le bétonnage du centre-ville, le groupe FN s’est fait remarqué par son franc parler et son bon sens.

Lors de cette deuxième séance du conseil municipal, il est à noter que l’opposition a été élue à un siège (sur 5) à la commission d’appel d’offre (CAO), à un siège sur cinq à la commission de la Délégation sur les services publics (DSP) et à un siège sur six pour le Comité communale d’action sociale (CCAS). En clair, Julia Plane est élue à la CAO, Claude Chabert est élu pour la DSP et Guillaume Vouzellaud est élu au CCAS.

C’est donc un carton plein pour le groupe FN pour les trois seuls votes au scrutin proportionnel et pour ces interventions qui ont mises en difficultés le maire et ses services surtout lorsqu’il est agit de leur faire remarquer que l’article cité du Code général des collectivités territoriales n’existait pas !

Vous retrouverez dans les heures qui suivent plus d’information sur notre site, avec le verbatim des prises de paroles de nos élus.

 


« Lunel fait front » a dorénavant un groupe d’élu à la mairie pour VOUS servir !

Faisant suite aux dernières élections municipales s’est fort logiquement que Julia Plane et ses colistiers ont constitué un groupe d’élu à la mairie. Ils ont par ailleurs exigé des documents à l’autorité compétente qu’ils n’ont toujours pas reçu. A suivre…

Merci de cliquer sur la lettre pour la lire dans son intégralité
JP_Groupe-1


Le trombinoscope des élus

Merci de cliquer sur l’article pour l’agrandir
Trombinoscope


Compte rendu du premier Conseil municipal

Merci de cliquer sur l’article pour l’agrandir
PremierCM